Sommaire

Opus Dei, la relève

L'Opus Dei a pris la relève de la Société des Jésuites. Fondé en 1928 par un prêtre espagnol, Balaguer, cette société secrète instituée pour la défense de la papauté, a eu des liens avec les dictatures franquiste et sud-américaines. Ses membres ont souvent trempé dans des «affaires» des plus scandaleuses, en différents pays : en Espagne, l'immixtion de membres de l'Opus Dei dans les affaires sous Franco a été parfois soulignée dans la presse. Au Chili, elle fut complice de la cruelle dictature de Pinochet, de sa politique ultralibérale, cause d'inégalités croissantes. Pinochet va à la messe pour se faire bien voir. Là-bas comme ailleurs, cette "Sainte Mafia" multiplia les fondations, universités, écoles, et les opérations médiatiques en faveur du pape. Elle a remis de l'ordre dans les finances du Vatican. Elle a une façon de "sanctifier les occupations ordinaires" (le travail rémunérateur) en recrutant leurs "surnuméraires" chez les jeunes promus à un bel avenir, tout en abusant du travail des filles dévouées de condition modeste par une sorte d'esclavage (les "auxilliaires" donnent tout à l'Opus Dei). D'ailleurs, obéir reste le mot d'ordre, on ne discute pas les paroles du père Balaguer, ni les règles de discipline, puisqu'elles viennent de Dieu (sic). L'Opus Dei ne recrute pas seulement les jeunes dès l'âge de 18 ans, l'enrôlement peut commencer dès 14 ans et sans que les parents ne puissent s'en rendre compte (note).
Les buts politiques de cette puissance occulte aux ramifications mondiales sont évidemment très conservateurs. Il y a dans leurs règlements toutes sortes de prescriptions et d'usages bien particuliers comme s'ils étaient constamment en guerre, à se méfier de leurs ennemis. Ceux qui ont enquêté ont été dissuadés de le faire. Que ne ferait-on pas pour renforcer le pouvoir de la papauté quand celui-ci est menacé quelque part dans le monde ! Il y aurait plus de 90 000 membres, dont beaucoup de laïcs qui obéissent tous aux injonctions du Père fondateur (à sa tête un préposé général est nommé à vie).

pape noir Au cours des dernières décennies, le pape s'est de plus en plus tourné vers l'Opus Dei, en y voyant un rempart conservateur pour son Église. Des morts mystérieuses ont eu lieu au Vatican, laissant planer un doute, parait-il, à commencer par la mort inopinée mais bienvenue du Pape Jean Paul Iier après un règne des plus brefs et en mai 1998 avec l'assassinat de ce commandant de la garde suisse, en savait-il trop ? La mère du garde suisse impliqué se plaint du mensonge et du black out du Vatican sur l'affaire.
Le 6 octobre 2002, Mgr de Balaguer, directeur de conscience du général Franco et du général Pinochet, a été canonisé par Jean-Paul II.
Le Vatican a donc canonisé le fondateur de l'Opus Dei, un saint faschiste et débauché, d'après le Monde Diplomatique.

Cette organisation secrète, qui est aujourd'hui le pivot de la direction de l'église catholique, vise à ce que l'intégrisme catholique s'exprime par la hiérarchie de l'église. Ce groupe central de l'extrême droite catholique est le principal responsable des réorientations dans la plupart des conférences épiscopales (notamment en Espagne, en Amérique du Sud, en Afrique). De ce fait, des prélats et des fidèles de gauche ont été réprimandés pour leur options politiques.

Notons aussi que la ligne politique papale va dans le conservatisme avec la nomination au Sacré Collège de l'archevêque de Lima : J. L. Cipriani, conservateur, est le premier membre de l'Opus Dei à être élevé au rang de cardinal. (ajout 2001) On n'a pas oublié le poids de l'Amérique latine, et pour l'élection du prochain pape, il y a une prédominance de Sud-Américains (26 électeurs) au Sacré Collège des cardinaux. Au Mexique, les Légionnaires du Christ, mouvement fondé en 1941 par le père Marcial Maciel, constitué par des prêtres et des laïcs (Regnum Christi) forment la nouvelle armée du Pape inspirée de la Compagnie de Jésus et de l'Opus Dei.

"Comment expliquer l'emprise de l'Opus Dei, cette organisation tentaculaire de 80.000 membres sur Jean-Paul II ? Cette forme de spiritualité - basée sur l'obéissance absolue au magister romain, le sacrifice personnel, la volonté de puissance et, surtout, l'efficacité quant aux résultats (vocations, militance, influence, moyens matériels) ne peut que lui plaire. Son admiration croissante pour l'Œuvre est allée de pair avec sa déception à l'égard des Jésuites." Il aurait même déclaré : "L'Opus Dei est à notre temps ce que la Société de Jésus fut au XVIIe siècle." (Le Monde Diplomatique, janv. 1995)

L'Opus Dei contrôle la France et l'Europe politique désormais... Bernadette Chirac, Michel Barnier, Hervé Gaymard ou José Manuel Durao Barroso, ancien premier ministre du Portugal et actuel Président de la Commission européenne, s'est assez vite "converti" en proche de l'Opus Dei comme un autre membre de l'Oeuvre, Rocco Buttiglione, commissaire européen.
Et économique. Le baron Seillière longtemps membre du groupe de Bilderberg, désormais président de l’UNICE (patronat européen) est avec toute sa famille historiquement liée à l’Opus Dei. Le baron Seillière lui-même anime, avec d’autres grands patrons catholiques opusiens ou conservateurs (François Michelin, Jacques Calvet, etc.), l’ANSA, un lobby qui pousse une législation favorable au développement de la Bourse et à la financiarisation de l’économie.
Plusieurs familles royales d’Europe auraient montré de la sympathie pour l’Opus : Otto de Habsbourg en fit la propagande, alors que l’archiduc Lorenz d’Autriche en serait membre. Le roi Juan Carlos de Bourbon fut élevé par des prêtres de l’Oeuvre tandis que le secrétaire de sa femme Sofia appartenait au mouvement. Le président du Comité international olympique, M. Juan Antonio Samaranch-Torello, ancien ministre de Franco, en fait également partie. L'Église possède depuis l'an 2000 des moyens de communication de masse avec des émissions télévisées, radiodiffusées, et a lancé un satellite de télévision, Lumen 2000, financé par des riches hommes d'affaires affiliés à l'Opus Dei.
Source : cf. L'Opus Dei règne sur l'Europe par l'intermédiaire de ses membres les plus hauts placés.

Voir le site Athéisme à la page: "L'Opus Dei, la pieuvre catholique" : 82 000 membres et 1800 prêtres (en 2003) et 28 prêtres en France. Des paroisses ont déjà été confiées à des prêtres de l'Opus Dei dans de nombreux pays, dont l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France (Toulouse).
La congrégation des Légionnaires du Christ, d'origine mexicaine, a des visées similaires à l'Opus Dei avec Regnum Christi, branche de 45 000 laïcs. Elle a joué un rôle significatif dans la mise en cause de la laïcité française devant l'OSCE et les autorités américaines (Janvier 1999). Les Légionnaires du Christ ont acquis un patrimoine considérable en une cinquantaine d'années. En France, quinze prêtres des Légionnaires du Christ ont ouvert deux maisons en région parisienne et une à Lourdes. Alors que la France n'avait plus de petit séminaire, eu égard à l'âge requis pour le plein consentement à l'engagement sacerdotal, ils en ont ouvert un, l'École apostolique de l'Immaculée Conception.

prophéties de Nietzsche


Dans France Soir du 03.10.2002, FRACHON Matthieu consacre un dossier à l’Opus Dei. L’un des articles fait état de quelques affaires sulfureuses qui y seraient liées.
Autre article : Les dossiers noirs d'un ordre très discret ; l'Opus Dei est sur la sellette avec le témoignage de Catherine T., élève à l'école d'hôtellerie Dosnon à Courcelles, dans l'Aisne. Entrée à 14 ans dans cette école, Catherine T. accuse l'école de l'avoir jetée aux mains de l'Opus Dei et d'y avoir subi une emprise et avoir dû prononcer "des voeux" en étant tenue à l'écart de ses parents... Elle a déposé plainte avec constitution de partie civile mais, à ce jour, aucune mise en examen, n'a été lancée...

IDDN Certification